I-Objectifs de la formation

L’objectif de cette filière est de former les étudiants aux différentes techniques permettant d’acquérir un profil d’ingénieur statisticien-économiste dont les compétences peuvent s’employer dans tous les secteurs de l’économie et de l’industrie. A l’issue de cette filière, les étudiants sont capables de s’adapter à des problématiques provenant de différents secteurs d’activités, d’innover et d’utiliser de nouvelles méthodes d’analyse statistique et économétrique afin de conduire des projets répondant aux besoins de l’administration, l’industrie, le secteur bancaire, les instituts de sondage, l’environnement, les services …

Le cursus des ingénieurs statisticiens économistes assure une formation pluridisciplinaire se caractérisant par la richesse des cours avancés en statistique, économétrie, modélisation économique, méthodologie d’enquêtes et sondage, techniques de prévision, finance de marché,  marketing, ainsi qu’un niveau élevé en mathématiques appliquées.

II-Compétence à acquérir

Les Ingénieurs statisticiens économistes sont qualifiés pour innover et utiliser de nouvelles méthodes d’analyse statistique et économétrique afin de conduire des projets répondant aux besoins de l’administration, l’industrie, le secteur bancaire, les instituts de sondage, l’environnement, les services

III- débouches et retombées de la formation

Les lauréats du diplôme d’ingénieur statisticien économiste seront capables de participer à la définition des besoins de la connaissance économique et sociale, d’analyser les structures complexes, et de contribuer aux orientations fondamentales des politiques de développement.

Ils auront pour mission de proposer des méthodes et des outils d’analyse permettant d’exploiter des bases d’informations et d’élaborer des modèles mathématiques utilisables pour la prise de décision.

Les ingénieurs statisticiens économistes auront toutes les compétences pour occuper des responsabilités de cadres supérieures dans les secteurs de l’administration, l’industrie, les banques, l’environnement, les services, consulting … . Ils seront capables de dominer les aspects technique et managérial qui les qualifieront à exercer des métiers aussi variés, notamment les prévisionnistes, les méthodologues d’enquêtes statistiques, les économistes, les économètres, les suivi-évaluateurs.

IV- Modalités d’admission

Les lauréats du diplôme d’ingénieur statisticien économiste seront capables de participer à la définition des besoins de la connaissance économique et sociale, d’analyser les structures complexes, et de contribuer aux orientations fondamentales des politiques de développement.

Ils auront pour mission de proposer des méthodes et des outils d’analyse permettant d’exploiter des bases d’informations et d’élaborer des modèles mathématiques utilisables pour la prise de décision.

L’admission se fait sur étude de dossiers pour les candidats remplissant les conditions suivantes :

  • Etre titulaire d’une licence en économie;
  • Avoir validé les 4 premiers semestres de la licence en mathématique;

Etre titulaire du diplôme d’ingénieur des travaux de la statistique pour y accéder en deuxième année.

V-Déroulement de la formation

La formation des Ingénieurs des Travaux Statistiques a une durée de trois ans.

Le premier semestre vise à développer les connaissances de base en statistique, économie, probabilité, recherche opérationnelle et informatique.

Le deuxième semestre approfondit les connaissances de base des étudiants et offre une ouverture sur les techniques d’entrepreneuriat.  A la fin de ce semestre, l’étudiant effectue un stage de découverte du milieu professionnel qu’il soutient devant un jury pour évaluation.

Le troisième semestre introduit des modules de spécialisation de la filière Statistique-Économie. Les modules des semestres S1 et S2, notamment ceux de statistique, probabilités et économie, constituent des pré-requis pour ce troisième semestre.

Les quatrième et cinquième semestres sont des semestres d’approfondissement du métier de statisticien économiste où le futur ingénieur bénéficie d’une formation pointue et  adaptée aux exigences de la profession.

Le quatrième semestre est suivi d’un stage d’application soutenu devant un jury pour évaluation.

Le cinquième semestre se caractérise, entre autres, par l’intervention des professionnels du métier.

Le sixième semestre est entièrement consacré à la réalisation d’un projet de fin d’études (PFE). Ce semestre est couronné par une soutenance publique.

Menu